Processus patrimoniaux et réinvention du territoire « Enjeux de patrimoine, enjeux de mémoire dans la vieille ville de Rhodes »

Processus patrimoniaux et réinvention du territoire

« Enjeux de patrimoine, enjeux de mémoire dans la vieille ville de Rhodes »

Pierre Sintès

(Université de Provence – TELEMME)

DOCUMENTS ÉLECTRONIQUES COMPLÉMENTAIRES A SA COMMUNICATION AU COLLOQUE IMASUD DE MARRAKECH

Photographie n°1

Un panneau public dans la vieille de ville de Rhodes. On y note la présence des logos de différentes institutions : l’Unesco qui a classé la vieille ville de Rhodes au patrimoine mondiale depuis 1988, l’organisation des villes membres de la liste de l’héritage mondial, la municipalité de Rhodes, et l’administration de la vieille ville. Ce panneau a pour objectif d’indiquer aux touristes les lieux dignes d’intérêt.

Photographie n°2

Dans la vieille ville, des panneaux indiquent la direction des lieux à visiter pour les touristes. Cette mise en valeur prend en compte les représentations de la vieille ville en conformité avec l’histoire officielle. Ce cas de figure est représentatif qui indique des vestiges byzantins et antiques, périodes sur lesquelles se fonde le discours de légitimité de l’Etat grec moderne.

Photographie n°3

Un groupe de personne se promènent dans les rues de l’ancien quartier juif de la vieille ville. Il s’agit de descendants de membres de cette communauté qui sont à la recherche des traces du passé juif de l’île.

Photographie n°4

Un descendant d’une famille juive de Rhodes né au Congo belge et résident actuellement au Cap (Afrique du Sud), montre une maison ayant appartenu à ses ancêtres.

Photographie n°5

Intérieur de la synagogue Shalom, pivot du dispositif de mémoire de la communauté juive de Rhodes

Photographie n°6 et 7

La commémoration de la mémoire des déportés à Rhodes est le principal moment de visibilité de l’histoire de la communauté dans l’espace public de l’ancien quartier juif.

Photographie n°8

L’enseigne d’un bar de nuit dans la vieille ville, témoin d’un marketing orientalisé à destination des touristes.

Colloque international : La réinvention du « lien » en Méditerranée (Marrakech, 1-3 mars 2011)

Colloque international de l’ANR Imasud

« Suds imaginaires, imaginaires des Suds : héritages, mémoires et patrimoine en Méditerranée »

Marrakech – 1-3 mars 2011

La réinvention du « lien » en Méditerranée

Figures, formes, métamorphoses


Comment questionner la façon dont s’articulent religieux et politique, sous leur double aspect de pratiques individuelles et collectives? Quels sont les dispositifs et les formes de médiation qui ont accompagné  la volonté d’instaurer une réconciliation nationale centrée sur la remémoration des exactions vécues par les victimes ? Sur quels critères idéologiques, politiques, économiques ou touristiques s’opèrent la sélection des « objets » et des « lieux » patrimoniaux communs ? Quels rôles enfin, les médias (télévision, internet) jouent-ils dans les mises en scènes, mise en visibilité ou reconfigurations sociales et culturelles ? Peut-on fabriquer du consensus sans réactiver de nouvelles controverses et susciter des résistances ?

Les communications valoriseront les formes (figures, objets, lieux) sacrées ou profanes, les jeux d’acteurs et les discours, les processus d’exposition.

Programme:

Mardi 1er mars 2011

9h30

Accueil des participants : Mme Widad Tebaa (Doyenne de la faculté des Lettres et de Sciences Humaines de Marrakech – Université Cadi Ayyad)

Présentation de l’ANR et introduction du colloque : Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME) et Mohamed Tozy (IEP d’Aix-en-Provence – LAMES)

Session 1. Dispositifs et scénographies des réconciliations politiques et religieuses

1.1. L’expérience de l’IER au Maroc

Président de séance : Ahmed Herzenni  (CCDH)

10h10

Fadma Ait Mous (CM2S, Casablanca)

L’IER, entre la mémoire des victimes et les méandres de l’histoire

10h30

Ahmed Bendella (Université de Lausanne – CM2S, Casablanca)

Les cadres juridiques de la mémoire

10h50

Discussion

11h30

Mohamed Tozy (IEP d’Aix-en-Provence – LAMES)

Scènes de la réconciliation. Réconciliations en scène.

11h50

Badiha Nahhass (Université Hassan II-Ain Chock – CM2S, Casablanca)

Les associations de la mémoire dans le Rif et le processus de réconciliation

12h10

Discussion


Après-midi

Président de séance : Dionigi Albera (IDEMEC)

1.2. Politiques et rites de la mémoire

14h30

Yazid Ben Hounet (CJB, Rabat – LAS, Paris)

Les trois temps de la réconciliation : une ritualisation manquée ?

14h50

Antoni Segura (Université de Barcelone – Centre d’études Historiques Internationales)

La question de la mémoire historique en Espagne et en Catalogne.

15h10

Discussion

1.3. Initiatives de médiation culturelle et interreligieuse dans les années 1950

15h30

Stéphane Mourlane (Université de Provence – TELEMME)

La Sicile, lieu de médiation culturelle et creuset de la réinvention de la Méditerranée dans les années 1950

15h50

Manoël Pénicaud (Université de Provence – IDEMEC)

Un projet de réconciliation islamo-chrétienne sous le signe des Sept Dormants (1950-1962)

16h10

Discussion

1.4. Pratiques et mises en scènes contemporaines du religieux en Jordanie et au Liban

16h50

Norig Neveu (Université de Provence – EHESS, Paris)

Politiques officielles, pratiques locales : pèlerinages et patrimoine religieux en partage en Jordanie

17h10

Emma Aubin-Boltanski (EHESS – CEIFR, Paris)

Pratiquer le dialogue interreligieux au Liban : la célébration de la fête de l’Annonciation

17h30

Nour Farra-Haddad (Université Saint-Joseph, Beyrouth)

Les maisons des visionnaires au Liban: Entre cloisonnement et ouverture communautaire

18h30

Discussion


Mercredi 2 mars 2011

Session 2. Processus de patrimonialisation et réinvention du territoire

2.1. Enjeux de patrimoine : appropriation et réhabilitation

Président de séance : Mustapha Laarissa (Université Cadi Ayyad, Marrakech)

9h30

Martine Chalvet (Université de la Méditerranée – TELEMME)

« Les Parcs Nationaux en Algérie dans les années 1920-1930 : Une patrimonialisation des « Suds » ? »

9h50

Pierre Sintès (Université de Provence – TELEMME)

Enjeux de patrimoine, enjeux de mémoire dans la vieille ville de Rhodes

10h10

Discussion

2.1. Mots et mémoires de la ville : Alexandrie

10h50

Eric Gady (CEA, Alexandrie)

Alexandrie réinventée

11h10

Jean-Yves Empereur (CEA, Alexandrie)

Métonomases. Les noms des rues d’Alexandrie

11h30

Dominique Gogny (CEA, Alexandrie)

Archives personnelles, Histoire et imaginaire

11h50

Discussion

2.3. Rénovation urbaine, simulacre de lieux, espaces d’oralité

Président de séance : Jean-Yves Empereur (CEA, Alexandrie)

14h30

Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME)

La Medina Mediterranea (Hammamet-Yasmine) entre simulacre du passé et marchandisation de l’espace.


14h50

Dionigi Albera (IDEMEC)

Mémoires cosmopolites et « rénovation » urbaine. Chroniques de La Goulette avant la révolution

15h10

Abdelmajid Arrif (MMSH)

La place Jamaâ Lafna, lieu patrimonial d’une oralité inventive

15h30

Discussion

2.4. Territoires de conflit et crispations patrimoniales

16h10

Yaël Groner-Timsit (CPAF – ECJM)

Mère d’une tradition ou Mère des traditions. La tombe de Rachel dans les trois religions monothéistes à la lumière du journal du gardien juif de la tombe

16h30

Stéphanie Latte-Abdallah (Université de Provence – IREMAM)

Des lieux d’images. Regards sur les territoires de la Palestine, des camps de réfugiés et histoire d’un conflit

16h50

Discussion

17h10

Projection du documentaire : La Maison d’Angela de Olfa Chakroun et Dionigi Albera.


Jeudi 3 mars 2011

Session 3. (Mé)-tisser les regards. La Méditerranée en images

Président de séance : Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME)

10h00

Sophie Gebeil (Université de Provence – TELEMME)

Les politiques de coopérations audiovisuelles en Méditerranée (1995-2010)

10h20

Lisa D’Orazio (TELEMME)

La télévision en Corse et la construction d’une identité méditerranéenne, un défi pour l’avenir ?

10h40

Discussion

11h20

Table ronde et projections

. Projet euro-méditerranéen MedMem (Euromed-Heritage IV): archives de la Méditerranée en ligne, publics et usages ?

. Collection  universitaire (MMSH-SATIS) : Je me souviens… de la Méditerranée : un projet en devenir ?

Présentation et discussion avec : Mireille Maurice (Ina Méditerranée), Jacques Sapiéga (Université de Provence – SATIS), Sophie Geibel (Université de Provence – TELEMME), Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME), Stéphane Mourlane (Université de Provence – TELEMME), Pierre Sintès (Université de Provence – TELEMME), Karima Dirèche (Centre Jacques Berque, Rabat) – Manoël Pénicaud (IDEMEC).

12h20

Conclusion du colloque

Karima Direche (Centre Jacques Berque, Rabat)

Faculté des Lettres et Sciences Humaines – Amerchich – Daoudiate B.P. 2410, 40000 Marrakech

Tél. : (+212) 5 24 30 19 62 / (+212) 5 24 30 27 42 – Fax : (+212) 5 24 30 20 39

Site web de la FLSH – Marrakech : www.flm.ucam.ac.ma/

Colloque international organisé avec le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche. Appel d’offre « Les Suds aujourd’hui » (1).

« La maison d’Angela » au Journées Cinématographiques de Carthage 2010

Le film documentaire « La maison d’Angela » (26′) de Olfa Chakroun et Dionigi Albera est sélectionné pour les Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) fin octobre 2010.

Ancien bastion de Tunis, la Goulette a été peuplé non seulement par des Tunisiens, mais également par des Italiens, des Maltais, des Français et des Juifs de différentes origines. Pendant au moins un siècle, La Goulette a été marquée par un fort cosmopolitisme et par des relations intenses entre les diverses composantes de la population. Plusieurs formes d’échange ont touché même la vie religieuse.

Après l’indépendance, les habitants d’origine européenne et les Juifs tunisiens ont progressivement quitté La Goulette. Mais il en reste encore quelques-uns, qui ont choisi de ne pas partir.
Aujourd’hui la Goulette a profondément changé. Un nouvel urbanisme voit le jour et les  démolitions récentes ont bouleversé le vieux tissu urbain.

Ce film dresse le portrait d’Angela, une Tunisienne d’origine Sicilienne, naturalisée Française. Elle est née à La Goulette en 1936 et y a toujours vécu. En 2009, sa maison familiale est vouée à la démolition, mais elle y reste encore même si elle a déménagé ses meubles dans  un nouvel appartement.

Ses paroles retracent l’histoire de sa famille goulettoise depuis plusieurs générations, restituent la tonalité de la vie d’antan,  et révèlent le désarroi d’une vie simple meurtrie par des processus de transformation inexorables.

Un film de Olfa Chakroun et Dionigi Albera

Production : L’agence du film de Fethi Doghri

Les échelles de la Méditerranée XIXe-XXIe siècle

Un premier ouvrage collectif est à paraître en mai aux éditions Actes-Sud

Voir  la présentation de l’ouvrage :

Echelles de la mémoire

Sous la direction de Maryline Crivello, coordonné par Karine-Larissa  Basset, Dimitri Nicolaïdis et Ouriana Polycandrioti.

ACTES SUD/MMSH, 2010

Imaginaires des Suds et médias en Méditerranée Publications

TELEVISION ET MEDITERRANEE. Généalogies d’un regard, « Médias en actes », Ina-L’harmattan, 2008.

Ss dir. , Bernard Cousin et Maryline Crivello sont historiens, spécialistes de l’image et des représentations, à l’Université de Provence. Ils présentent ici un ouvrage collectif, issu d’un colloque qu’ils ont organisé à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-en-Provence, et auquel ont participé une quinzaine d’auteurs : historiens, sociologues et professionnels de l’audiovisuel.

14391    La Méditerranée, au-delà de la vision idéale d’une mer intérieure qui relie les rivages et les civilisations, est avant tout un problème pour les sciences sociales. Dans le bassin méditerranéen où s’affrontent des processus d’intégration et de segmentation, le questionnement concernant le rôle des télévisions reste entier. Comment participent-elles à la construction d’identités nationales, à la diffusion d’héritages ou à la perception de conflits ? Ce livre constitue un essai de premières réponses, à partir de plusieurs pistes de recherche : les héritages mémoriels de l’imaginaire méditerranéen, les constructions institutionnelles de l’espace télévisuel en Europe et dans l’arc méditerranéen, le traitement des conflits et la mise en exergue des documentaires sur les migrations en Méditerranée. Cet ouvrage débute par deux approches générales, l’une sur les temps télévisuels, l’autre sur les représentations méditerranéennes, puis met l’accent sur la construction mémorielle des imaginaires politiques et culturels à partir d’analyses internes de corpus constitués et en liaison avec les outils de l’Inathèque de France. Il offre également quelques entrées sur le monde professionnel dans leur participation à un espace télévisuel de coopération.

Publications de L’INA, Collection « Médias en actes », http://www.ina-entreprise.com/observatoire-medias/publications/index.html?pdt=1660

LES MEDIAS EN MEDITERRANEE. Nouveaux médias, monde arabe et relations internationales


Ss-dir. Khadija Mohsen-Finan, coll. « Etudes méditerranéennes », Actes Sud, 2009.

medias-actes-sud3   Depuis les années 1990, la généralisation des télévisions satellitaires et l’avènement d’Internet ont bouleversé le paysage médiatique et contribué à une modification profonde du rapport entre les populations et l’information. Désormais acteurs politiques à part entière, les médias entretiennent des liens à la fois conflictuels et ambigus avec les différents pouvoirs – politique, judiciaire, religieux, financier… – et pèsent directement sur les relations internationales.
Interrogeant l’histoire, multipliant les approches et les exemples – de l’Italie au Liban, de l’analyse de la sociologie du Web au traitement médiatique du conflit israélo-palestinien -, sondant l’évolution des imaginaires politiques et religieux, cet ouvrage se propose de mieux situer la place et le rôle des médias dans les sociétés méditerranéennes, et singulièrement dans les pays arabes.
Loin des amalgames et des raccourcis abusifs, ce livre offre des éléments précieux pour appréhender une réalité nouvelle et complexe.

Films d’amateurs et de famille – Mémoires partagées

alger3-16ptt Crédits photographiques : Cinémémoire

L’ANR Imasud apporte une aide scientifique au projet de l’association « Cinémémoire » intitulé  Mémoires partagées : Algérie-France

http://cinememoire.net/index.php/memoires-partagees