Colloque international : La réinvention du « lien » en Méditerranée (Marrakech, 1-3 mars 2011)

Colloque international de l’ANR Imasud

« Suds imaginaires, imaginaires des Suds : héritages, mémoires et patrimoine en Méditerranée »

Marrakech – 1-3 mars 2011

La réinvention du « lien » en Méditerranée

Figures, formes, métamorphoses


Comment questionner la façon dont s’articulent religieux et politique, sous leur double aspect de pratiques individuelles et collectives? Quels sont les dispositifs et les formes de médiation qui ont accompagné  la volonté d’instaurer une réconciliation nationale centrée sur la remémoration des exactions vécues par les victimes ? Sur quels critères idéologiques, politiques, économiques ou touristiques s’opèrent la sélection des « objets » et des « lieux » patrimoniaux communs ? Quels rôles enfin, les médias (télévision, internet) jouent-ils dans les mises en scènes, mise en visibilité ou reconfigurations sociales et culturelles ? Peut-on fabriquer du consensus sans réactiver de nouvelles controverses et susciter des résistances ?

Les communications valoriseront les formes (figures, objets, lieux) sacrées ou profanes, les jeux d’acteurs et les discours, les processus d’exposition.

Programme:

Mardi 1er mars 2011

9h30

Accueil des participants : Mme Widad Tebaa (Doyenne de la faculté des Lettres et de Sciences Humaines de Marrakech – Université Cadi Ayyad)

Présentation de l’ANR et introduction du colloque : Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME) et Mohamed Tozy (IEP d’Aix-en-Provence – LAMES)

Session 1. Dispositifs et scénographies des réconciliations politiques et religieuses

1.1. L’expérience de l’IER au Maroc

Président de séance : Ahmed Herzenni  (CCDH)

10h10

Fadma Ait Mous (CM2S, Casablanca)

L’IER, entre la mémoire des victimes et les méandres de l’histoire

10h30

Ahmed Bendella (Université de Lausanne – CM2S, Casablanca)

Les cadres juridiques de la mémoire

10h50

Discussion

11h30

Mohamed Tozy (IEP d’Aix-en-Provence – LAMES)

Scènes de la réconciliation. Réconciliations en scène.

11h50

Badiha Nahhass (Université Hassan II-Ain Chock – CM2S, Casablanca)

Les associations de la mémoire dans le Rif et le processus de réconciliation

12h10

Discussion


Après-midi

Président de séance : Dionigi Albera (IDEMEC)

1.2. Politiques et rites de la mémoire

14h30

Yazid Ben Hounet (CJB, Rabat – LAS, Paris)

Les trois temps de la réconciliation : une ritualisation manquée ?

14h50

Antoni Segura (Université de Barcelone – Centre d’études Historiques Internationales)

La question de la mémoire historique en Espagne et en Catalogne.

15h10

Discussion

1.3. Initiatives de médiation culturelle et interreligieuse dans les années 1950

15h30

Stéphane Mourlane (Université de Provence – TELEMME)

La Sicile, lieu de médiation culturelle et creuset de la réinvention de la Méditerranée dans les années 1950

15h50

Manoël Pénicaud (Université de Provence – IDEMEC)

Un projet de réconciliation islamo-chrétienne sous le signe des Sept Dormants (1950-1962)

16h10

Discussion

1.4. Pratiques et mises en scènes contemporaines du religieux en Jordanie et au Liban

16h50

Norig Neveu (Université de Provence – EHESS, Paris)

Politiques officielles, pratiques locales : pèlerinages et patrimoine religieux en partage en Jordanie

17h10

Emma Aubin-Boltanski (EHESS – CEIFR, Paris)

Pratiquer le dialogue interreligieux au Liban : la célébration de la fête de l’Annonciation

17h30

Nour Farra-Haddad (Université Saint-Joseph, Beyrouth)

Les maisons des visionnaires au Liban: Entre cloisonnement et ouverture communautaire

18h30

Discussion


Mercredi 2 mars 2011

Session 2. Processus de patrimonialisation et réinvention du territoire

2.1. Enjeux de patrimoine : appropriation et réhabilitation

Président de séance : Mustapha Laarissa (Université Cadi Ayyad, Marrakech)

9h30

Martine Chalvet (Université de la Méditerranée – TELEMME)

« Les Parcs Nationaux en Algérie dans les années 1920-1930 : Une patrimonialisation des « Suds » ? »

9h50

Pierre Sintès (Université de Provence – TELEMME)

Enjeux de patrimoine, enjeux de mémoire dans la vieille ville de Rhodes

10h10

Discussion

2.1. Mots et mémoires de la ville : Alexandrie

10h50

Eric Gady (CEA, Alexandrie)

Alexandrie réinventée

11h10

Jean-Yves Empereur (CEA, Alexandrie)

Métonomases. Les noms des rues d’Alexandrie

11h30

Dominique Gogny (CEA, Alexandrie)

Archives personnelles, Histoire et imaginaire

11h50

Discussion

2.3. Rénovation urbaine, simulacre de lieux, espaces d’oralité

Président de séance : Jean-Yves Empereur (CEA, Alexandrie)

14h30

Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME)

La Medina Mediterranea (Hammamet-Yasmine) entre simulacre du passé et marchandisation de l’espace.


14h50

Dionigi Albera (IDEMEC)

Mémoires cosmopolites et « rénovation » urbaine. Chroniques de La Goulette avant la révolution

15h10

Abdelmajid Arrif (MMSH)

La place Jamaâ Lafna, lieu patrimonial d’une oralité inventive

15h30

Discussion

2.4. Territoires de conflit et crispations patrimoniales

16h10

Yaël Groner-Timsit (CPAF – ECJM)

Mère d’une tradition ou Mère des traditions. La tombe de Rachel dans les trois religions monothéistes à la lumière du journal du gardien juif de la tombe

16h30

Stéphanie Latte-Abdallah (Université de Provence – IREMAM)

Des lieux d’images. Regards sur les territoires de la Palestine, des camps de réfugiés et histoire d’un conflit

16h50

Discussion

17h10

Projection du documentaire : La Maison d’Angela de Olfa Chakroun et Dionigi Albera.


Jeudi 3 mars 2011

Session 3. (Mé)-tisser les regards. La Méditerranée en images

Président de séance : Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME)

10h00

Sophie Gebeil (Université de Provence – TELEMME)

Les politiques de coopérations audiovisuelles en Méditerranée (1995-2010)

10h20

Lisa D’Orazio (TELEMME)

La télévision en Corse et la construction d’une identité méditerranéenne, un défi pour l’avenir ?

10h40

Discussion

11h20

Table ronde et projections

. Projet euro-méditerranéen MedMem (Euromed-Heritage IV): archives de la Méditerranée en ligne, publics et usages ?

. Collection  universitaire (MMSH-SATIS) : Je me souviens… de la Méditerranée : un projet en devenir ?

Présentation et discussion avec : Mireille Maurice (Ina Méditerranée), Jacques Sapiéga (Université de Provence – SATIS), Sophie Geibel (Université de Provence – TELEMME), Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME), Stéphane Mourlane (Université de Provence – TELEMME), Pierre Sintès (Université de Provence – TELEMME), Karima Dirèche (Centre Jacques Berque, Rabat) – Manoël Pénicaud (IDEMEC).

12h20

Conclusion du colloque

Karima Direche (Centre Jacques Berque, Rabat)

Faculté des Lettres et Sciences Humaines – Amerchich – Daoudiate B.P. 2410, 40000 Marrakech

Tél. : (+212) 5 24 30 19 62 / (+212) 5 24 30 27 42 – Fax : (+212) 5 24 30 20 39

Site web de la FLSH – Marrakech : www.flm.ucam.ac.ma/

Colloque international organisé avec le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche. Appel d’offre « Les Suds aujourd’hui » (1).

Site de démonstration du projet MEDMEM

Consultation d’ une démonstration en ligne du futur site Internet Med-Mem construit en faveur d’une meilleure connaissance du patrimoine matériel et immatériel de la Méditerranée (Programme Euromed-Heritage).

Ce site est fondé sur les archives des télévisions publiques en Méditerranée, mises en perspectives par des dossiers de chercheurs.

Cette démonstration est en français et sous-titrée en arabe ou en anglais, selon votre choix. Elle est en ligne à l’adresse suivante : www.medmem.eu .

Pèlerinages interreligieux : Les Sept Dormants en Méditerranée

Manoël Pénicaud (IDEMEC – Université de Provence)

Détail de la "Légende Dorée" (© Collection Massignon)
Détail de la "Légende Dorée" (© Collection Massignon/REI)

Le mythe des Sept Dormants, popularisé en occident par la Légende Dorée de Jacques de Voragine, raconte l’histoire de sept jeunes chrétiens ayant refusé de sacrifier aux idoles sous le règne de l’empereur romain Dèce (IIIe siècle). Persécutés, ils se réfugient et s’endorment dans une caverne proche de la ville d’Éphèse où l’empereur les emmure vivants. Or, ils se réveillent miraculeusement 172 ans plus tard, soit en en 449, alors que l’empire est devenu chrétien. Venu à point nommé attester le dogme de la résurrection des corps, le mythe des Dormants se répand alors dans tout le bassin méditerranéen.

Miniature ouïgoure (© Collection Massignon/REI)
Miniature ouïgoure (© Collection Massignon/REI)

L’originalité est qu’on le retrouve explicitement dans la XVIIIe sourate du Coran dite « La Caverne » (Al Kahf). Très populaire, un hadith du Prophète Mohamed dit que : « Celui qui récite la sourate al-Kahf le Vendredi, une lueur sort de sous ses pieds jusqu’à l’horizon céleste, qui le fera resplendir au Jugement, et ses péchés commis entre les deux Vendredis lui seront pardonnés. » Or, selon l’islamologue Louis Massignon, l’extrait de cette sourate elliptique relative aux Gens de la Caverne préfigure – ou configure – ce qu’il appelle l’« Apocalypse de l’islam » dans un article fondateur. La version coranique du mythe se diffuse alors dans tout le monde musulman, de l’Andalousie au Turkestan Chinois en passant par l’Indonésie ou l’archipel des Comores.

Professeur au Collège de France, Louis Massignon (1883-1962) a consacré les dix dernières années de sa vie à l’exploration du mythe des Sept Dormants dans le monde (Islam et Chrétienté). Avec l’aide de nombreux universitaires, il a conduit en effet des recherches « encyclopédiques » qui seront régulièrement publiées dans la Revue des Etudes Islamiques de 1954 à 1963.

Le Caire, inscription des Ahl al-Kahf, cimetière du Moqattam (© Collection Massignon/REI)
Inscription des Ahl al-Kahf, cimetière du Moqattam, Le Caire (© Collection Massignon/REI)

Or, le dépouillement du corpus entier des Sept Dormants dans les archives inédites du « dernier orientaliste » permet de rouvrir le chantier de ces recherches, notamment en Méditerranée. On trouve en effet des « références » matérielles ou immatérielles aux Sept Dormants en Turquie, Syrie, Liban, Jordanie, Egypte, Tunisie, Algérie, Maroc, Espagne, France, Italie et Grèce.

Fragment du tombeau de quatre des Sept Dormants, crypte de l'abbaye Saint Victor, Marseille (© Collection Massignon)
Fragment du tombeau de quatre des Sept Dormants, crypte de l'abbaye Saint Victor, Marseille (© Pénicaud)

Considérés par Massignon comme des figures islamo-chrétiennes majeures, notre recherche consiste à vérifier l’actualité de pratiques dévotionnelles chrétiennes, musulmanes, et/ou mixtes à leur égard en Méditerranée.

Grotte des Saba' Rijal de Sefrou, Maroc, (© Collection Massignon/REI)
Grotte des Saba' Rijal de Sefrou, Maroc, (© Collection Massignon/REI)

Une attention particulière sera portée au site de Séfrou au Maroc, une caverne doublement dédiée aux Sept Dormants (Ahl al Kahf) et au prophète Daniel (où est célébrée une Hiloula), où Massignon et quelques juifs sépharades (dont André Chouraqui, cf. correspondance) ont cherché à instituer un pèlerinage judéo-musulman dans les années 1950. Ce cas particulier concerne pleinement la problématique de la mixité religieuse et le partage des lieux saints qui intéresse plusieurs chercheurs du progamme « IMASUD. Héritages, mémoires et représentations en Méditerranée ».


Louis Massignon, « Les Sept Dormants, Apocalypse de l’Islam », in Analecta Bollandiana, Bruxelles, t. LXVIII, Mélanges Paul Peeters II, Bruxelles, Société des Bollandistes, 1950, pp. 245-260 ; réédité dans Louis Massignon, Opera Minora, t. III, PUF, Paris, pp. 104-118 ; et dans Louis Massignon, Écrits Mémorables, t. I, Robert Laffont, Paris, 2009, pp. 321-335

Signalons la récente parution des Écrits Mémorables de Louis Massignon, édités sous la direction de Christian Jambet par François Angelier, François L’Yvonnet et Souâd Ayada. Robert Laffont, coll° « Bouquins », 2 vol., 2009

Louis Massignon, « Les Sept Dormants d’Éphèse (Ahl al-Kahf) en Islam et en Chrétienté, recueil documentaire et iconographique réuni avec le concours d’Émile Dermenghem, Lounis Mahfoud, Dr Suheyl Unver et Nicolas de Witt », in Revue des Études Islamiques, Paul Geuthner, Paris, 1954 à 1963.

Nous remercions la famille Massignon de nous avoir donné accès à ce fonds d’archives privées et permis d’en diffuser quelques échantillons documentaires.

Dionigi Albera et Maria Couroucli (dir.), Religions traversées, Actes Sud, 2009

Dakirat

Le carnet de recherche Dakirat est issu du site homonyme crée en 2005 pour assurer la diffusion des textes, des communications et des travaux issus d’un WorkPackage (WP) du réseau d’excellence international Ramses2. Ce premier programme de recherche a réuni des spécialistes de sciences sociales de la Méditerranée autour du thème de la mémoire et des usages du passé autour d’un pôle majeur situé à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme à Aix-en-Provence.
Une ANR, intitulée « Suds » imaginaires, imaginaires des « Suds ». Héritages, mémoires, représentations en Méditerranée (Imasud 2008-2010), rassemble une équipe élargie et s’engage dans une recherche d’approfondissement de ces thématiques.
Nous souhaitons que Dakirat devienne le lieu de diffusion et de discussion en ligne des travaux préparatoires d’Imasud, dans un souci de diffusion gratuite, de meilleur visibilité et d’écriture collective des nouvelles connaissances produites.