« Je me souviens… de la Méditerranée » à Aubagne, le 23 mars 2011

Les dix premiers films de la collection « Je me souviens… de la Méditerranée » seront présentés le 23 mars à 18 heures, au théâtre le Comœdia à Aubagne, dans le cadre du Festival International du Film d’Aubagne. Cette collection a été conçue par Maryline Crivello dans le cadre de l’ANR IMASUD. Ces films courts, récits de vie, témoignages de mémoires individuelles, ont été réalisés par les étudiants du Master SATIS à Aubagne, et par ceux de l’Académie libanAise des Beaux-Arts (ALBA, Université de Balamand, Beyrouth). Ils seront présentés par les étudiants de SATIS, en présence de Maryline Crivello, d’Alain Brenas (Directeur ALBA), Jacques Sapiega (SATIS). Une rencontre-discussion sur le projet et son développement en vue  d’une diffusion dans le cadre de Marseille Provence 2013 est prévue. L’entrée est libre.

Processus patrimoniaux et réinvention du territoire « Enjeux de patrimoine, enjeux de mémoire dans la vieille ville de Rhodes »

Processus patrimoniaux et réinvention du territoire

« Enjeux de patrimoine, enjeux de mémoire dans la vieille ville de Rhodes »

Pierre Sintès

(Université de Provence – TELEMME)

DOCUMENTS ÉLECTRONIQUES COMPLÉMENTAIRES A SA COMMUNICATION AU COLLOQUE IMASUD DE MARRAKECH

Photographie n°1

Un panneau public dans la vieille de ville de Rhodes. On y note la présence des logos de différentes institutions : l’Unesco qui a classé la vieille ville de Rhodes au patrimoine mondiale depuis 1988, l’organisation des villes membres de la liste de l’héritage mondial, la municipalité de Rhodes, et l’administration de la vieille ville. Ce panneau a pour objectif d’indiquer aux touristes les lieux dignes d’intérêt.

Photographie n°2

Dans la vieille ville, des panneaux indiquent la direction des lieux à visiter pour les touristes. Cette mise en valeur prend en compte les représentations de la vieille ville en conformité avec l’histoire officielle. Ce cas de figure est représentatif qui indique des vestiges byzantins et antiques, périodes sur lesquelles se fonde le discours de légitimité de l’Etat grec moderne.

Photographie n°3

Un groupe de personne se promènent dans les rues de l’ancien quartier juif de la vieille ville. Il s’agit de descendants de membres de cette communauté qui sont à la recherche des traces du passé juif de l’île.

Photographie n°4

Un descendant d’une famille juive de Rhodes né au Congo belge et résident actuellement au Cap (Afrique du Sud), montre une maison ayant appartenu à ses ancêtres.

Photographie n°5

Intérieur de la synagogue Shalom, pivot du dispositif de mémoire de la communauté juive de Rhodes

Photographie n°6 et 7

La commémoration de la mémoire des déportés à Rhodes est le principal moment de visibilité de l’histoire de la communauté dans l’espace public de l’ancien quartier juif.

Photographie n°8

L’enseigne d’un bar de nuit dans la vieille ville, témoin d’un marketing orientalisé à destination des touristes.

Colloque international : La réinvention du « lien » en Méditerranée (Marrakech, 1-3 mars 2011)

Colloque international de l’ANR Imasud

« Suds imaginaires, imaginaires des Suds : héritages, mémoires et patrimoine en Méditerranée »

Marrakech – 1-3 mars 2011

La réinvention du « lien » en Méditerranée

Figures, formes, métamorphoses


Comment questionner la façon dont s’articulent religieux et politique, sous leur double aspect de pratiques individuelles et collectives? Quels sont les dispositifs et les formes de médiation qui ont accompagné  la volonté d’instaurer une réconciliation nationale centrée sur la remémoration des exactions vécues par les victimes ? Sur quels critères idéologiques, politiques, économiques ou touristiques s’opèrent la sélection des « objets » et des « lieux » patrimoniaux communs ? Quels rôles enfin, les médias (télévision, internet) jouent-ils dans les mises en scènes, mise en visibilité ou reconfigurations sociales et culturelles ? Peut-on fabriquer du consensus sans réactiver de nouvelles controverses et susciter des résistances ?

Les communications valoriseront les formes (figures, objets, lieux) sacrées ou profanes, les jeux d’acteurs et les discours, les processus d’exposition.

Programme:

Mardi 1er mars 2011

9h30

Accueil des participants : Mme Widad Tebaa (Doyenne de la faculté des Lettres et de Sciences Humaines de Marrakech – Université Cadi Ayyad)

Présentation de l’ANR et introduction du colloque : Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME) et Mohamed Tozy (IEP d’Aix-en-Provence – LAMES)

Session 1. Dispositifs et scénographies des réconciliations politiques et religieuses

1.1. L’expérience de l’IER au Maroc

Président de séance : Ahmed Herzenni  (CCDH)

10h10

Fadma Ait Mous (CM2S, Casablanca)

L’IER, entre la mémoire des victimes et les méandres de l’histoire

10h30

Ahmed Bendella (Université de Lausanne – CM2S, Casablanca)

Les cadres juridiques de la mémoire

10h50

Discussion

11h30

Mohamed Tozy (IEP d’Aix-en-Provence – LAMES)

Scènes de la réconciliation. Réconciliations en scène.

11h50

Badiha Nahhass (Université Hassan II-Ain Chock – CM2S, Casablanca)

Les associations de la mémoire dans le Rif et le processus de réconciliation

12h10

Discussion


Après-midi

Président de séance : Dionigi Albera (IDEMEC)

1.2. Politiques et rites de la mémoire

14h30

Yazid Ben Hounet (CJB, Rabat – LAS, Paris)

Les trois temps de la réconciliation : une ritualisation manquée ?

14h50

Antoni Segura (Université de Barcelone – Centre d’études Historiques Internationales)

La question de la mémoire historique en Espagne et en Catalogne.

15h10

Discussion

1.3. Initiatives de médiation culturelle et interreligieuse dans les années 1950

15h30

Stéphane Mourlane (Université de Provence – TELEMME)

La Sicile, lieu de médiation culturelle et creuset de la réinvention de la Méditerranée dans les années 1950

15h50

Manoël Pénicaud (Université de Provence – IDEMEC)

Un projet de réconciliation islamo-chrétienne sous le signe des Sept Dormants (1950-1962)

16h10

Discussion

1.4. Pratiques et mises en scènes contemporaines du religieux en Jordanie et au Liban

16h50

Norig Neveu (Université de Provence – EHESS, Paris)

Politiques officielles, pratiques locales : pèlerinages et patrimoine religieux en partage en Jordanie

17h10

Emma Aubin-Boltanski (EHESS – CEIFR, Paris)

Pratiquer le dialogue interreligieux au Liban : la célébration de la fête de l’Annonciation

17h30

Nour Farra-Haddad (Université Saint-Joseph, Beyrouth)

Les maisons des visionnaires au Liban: Entre cloisonnement et ouverture communautaire

18h30

Discussion


Mercredi 2 mars 2011

Session 2. Processus de patrimonialisation et réinvention du territoire

2.1. Enjeux de patrimoine : appropriation et réhabilitation

Président de séance : Mustapha Laarissa (Université Cadi Ayyad, Marrakech)

9h30

Martine Chalvet (Université de la Méditerranée – TELEMME)

« Les Parcs Nationaux en Algérie dans les années 1920-1930 : Une patrimonialisation des « Suds » ? »

9h50

Pierre Sintès (Université de Provence – TELEMME)

Enjeux de patrimoine, enjeux de mémoire dans la vieille ville de Rhodes

10h10

Discussion

2.1. Mots et mémoires de la ville : Alexandrie

10h50

Eric Gady (CEA, Alexandrie)

Alexandrie réinventée

11h10

Jean-Yves Empereur (CEA, Alexandrie)

Métonomases. Les noms des rues d’Alexandrie

11h30

Dominique Gogny (CEA, Alexandrie)

Archives personnelles, Histoire et imaginaire

11h50

Discussion

2.3. Rénovation urbaine, simulacre de lieux, espaces d’oralité

Président de séance : Jean-Yves Empereur (CEA, Alexandrie)

14h30

Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME)

La Medina Mediterranea (Hammamet-Yasmine) entre simulacre du passé et marchandisation de l’espace.


14h50

Dionigi Albera (IDEMEC)

Mémoires cosmopolites et « rénovation » urbaine. Chroniques de La Goulette avant la révolution

15h10

Abdelmajid Arrif (MMSH)

La place Jamaâ Lafna, lieu patrimonial d’une oralité inventive

15h30

Discussion

2.4. Territoires de conflit et crispations patrimoniales

16h10

Yaël Groner-Timsit (CPAF – ECJM)

Mère d’une tradition ou Mère des traditions. La tombe de Rachel dans les trois religions monothéistes à la lumière du journal du gardien juif de la tombe

16h30

Stéphanie Latte-Abdallah (Université de Provence – IREMAM)

Des lieux d’images. Regards sur les territoires de la Palestine, des camps de réfugiés et histoire d’un conflit

16h50

Discussion

17h10

Projection du documentaire : La Maison d’Angela de Olfa Chakroun et Dionigi Albera.


Jeudi 3 mars 2011

Session 3. (Mé)-tisser les regards. La Méditerranée en images

Président de séance : Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME)

10h00

Sophie Gebeil (Université de Provence – TELEMME)

Les politiques de coopérations audiovisuelles en Méditerranée (1995-2010)

10h20

Lisa D’Orazio (TELEMME)

La télévision en Corse et la construction d’une identité méditerranéenne, un défi pour l’avenir ?

10h40

Discussion

11h20

Table ronde et projections

. Projet euro-méditerranéen MedMem (Euromed-Heritage IV): archives de la Méditerranée en ligne, publics et usages ?

. Collection  universitaire (MMSH-SATIS) : Je me souviens… de la Méditerranée : un projet en devenir ?

Présentation et discussion avec : Mireille Maurice (Ina Méditerranée), Jacques Sapiéga (Université de Provence – SATIS), Sophie Geibel (Université de Provence – TELEMME), Maryline Crivello (Université de Provence – TELEMME), Stéphane Mourlane (Université de Provence – TELEMME), Pierre Sintès (Université de Provence – TELEMME), Karima Dirèche (Centre Jacques Berque, Rabat) – Manoël Pénicaud (IDEMEC).

12h20

Conclusion du colloque

Karima Direche (Centre Jacques Berque, Rabat)

Faculté des Lettres et Sciences Humaines – Amerchich – Daoudiate B.P. 2410, 40000 Marrakech

Tél. : (+212) 5 24 30 19 62 / (+212) 5 24 30 27 42 – Fax : (+212) 5 24 30 20 39

Site web de la FLSH – Marrakech : www.flm.ucam.ac.ma/

Colloque international organisé avec le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche. Appel d’offre « Les Suds aujourd’hui » (1).

Vendredi 17 décembre 2010 : « Figures du Palestinien à l’écran »

L’UMR 6570 TELEMME – Programme 4, groupe 3, « Mobilité des mémoires, Europe – Méditerranée », le Pôle Images/Sons et pratiques numériques en SHS (MMSH), en collaboration avec l’IREMAM, L’INA- Méditerranée, La Pensée de Midi et l’ANR IMASUD – « Questionner les images au Proche-Orient » (3) –

Figures du Palestinien à l’écran

Programme :

Maryline Crivello (TELEMME, Pôle Images/Sons, MMSH), présentation

Cédric Parizot (IREMAM, Pôle Euromed, MMSH), médiation

Jérôme Bourdon (Université de Tel-Aviv, CSI-École des Mines, Paris) : Les Palestiniens à la télévision française 1948-2000: un répertoire complexe.

Stéphanie Latte-Abdallah (IREMAM, MMSH) : Une histoire politique du regard. Les documents visuels sur les réfugiés palestiniens depuis 1948.

Jérôme Bourdon est l’auteur de l’ouvrage : Le Récit impossible. Le conflit israélo-palestinien et les médias, coédition De Boeck et INA, 2009. Diffusion d’extraits de son film, Israël-Palestine. L’emprise des images, 2 fois 53′, coproduction INA, La Chaîne parlementaire en collaboration avec Courrier International, 2008.

Stéphanie Latte-Addallah est l’auteur de l’ouvrage : Femmes réfugiées palestiniennes, Paris, Presses Universitaires de France, janvier 2006. Elle a dirigé le travail collectif sur Images aux frontières. Représentations et constructions sociales et politique. Palestine, Jordanie 1948-2000, Beyrouth, Institut Français du Proche-Orient (IFPO), 2005. Diffusion d’extraits de son film en cours de réalisation sur les réfugiés palestiniens.

Vendredi 17 décembre 2010 de 9h à 13h, salle PAF, MMSH, Aix-en-Provence

Photographie : « Enfant palestinien et soldat israélien. Jérusalem-Est », 1988, J.-C. Coutausse

29-30 Novembre 2010 : Imaginaires des espaces méditerranéens

Deux chercheurs affiliés à IMASUD participeront à une rencontre organisée par Annie Benveniste au POLE MEDITERRANEE de l’Université Paris 8 (CIRCEFT), sur le thème : Imaginaires des espaces méditerranéens.

Les rencontres se proposeront de réfléchir aux espaces méditerranéens imaginés au sens où ils supposent un imaginaire créatif de références et de pratiques mobilisées par des groupes qui se rattachent à la Méditerranée par leur passé ou celui de leurs ascendants. Il ne s’agit pas d’analyser les espaces migratoires en montrant – ce qui a été fait dans beaucoup de publications – comment se transposent des pratiques et se recomposent des représentations de la Méditerranée; mais de partir d’espaces autres, d’hétérotopies dont la fonction est de représenter tout en les inversant et les contestant les espaces sociaux ou institutionnels.

Les hétérotopies, au sens de Michel Foucault – espaces qui renvoient à ceux qui y séjournent l’image d’eux-mêmes comme prise dans le miroir de l’ailleurs; espaces fonctionnant comme microcosmes et comme théâtres – ne peuvent être pensées dans leur rôle d’altérité et de réflexion d’un ailleurs ou d’une origine imaginés que si l’on interroge les rapports mémoriels que les immigrants ou leurs descendants entretiennent avec leur passé méditerranéen. Les récits d’immigration s’organisent, le plus souvent, selon le principe du muthos, terme que Ricœur emprunte à Aristote et qui désigne le processus de mise en intrigue. Le retour au passé repose sur l’organisation de cette mise en intrigue, fondée à la fois sur l’oubli ou le travestissement des faits historiques et sur l’instauration d’un ordre non chronologique. Dans l’analyse que fait Ricœur de la mimesis-muthos d’Aristote, la première, « imitation créatrice », se trouve définie par le second, « agencement des faits en système », où ce qui compte ce n’est pas l’histoire (history) mais l’intrigue (story).

Ce mode de temporalité conçue, non comme une division entre passé, présent et avenir mais à partir d’un présent qui condense les autres dimensions du temps explique que les rapports à l’espace de l’immigration ne soient pas réductibles à une simple reproduction ou permanence du passé. Les espaces imaginés sont construits à partir d’une position dans le présent. Ils sont compatibles avec des modes de spatialités à la fois fragmentées – en lien avec des constructions fragmentées de l’identité – et totalisantes, parce qu’elles juxtaposent une série d’appropriations. Parmi ces dernières, on peut compter un certain nombre de pratiques qui relèvent de la globalisation. Les phénomènes de globalisation ont généralisé et standardisé un certain nombre de productions matérielles ou symboliques – culinaires, musicales ou picturales et souvent associées au religieux. Mais elles ne se déploient que dans des espaces spécifiques, rendus possibles par le repli sur le local, lié à la globalisation.

Université Paris 8 : 2, rue de la Liberté 93526 Saint-Denis Cedex – Salle G-2

PILGRIMAGE AND SANCTUARIES: AMBIGUITY IN CONTEXT

Deux chercheurs d’IMASUD participeront au colloque « PILGRIMAGE AND SANCTUARIES: AMBIGUITY IN CONTEXT » qui se tiendra du 11 au 13 Novembre 2010 au Centro Incontri Umani à Ascona (Suisse).

Programme :

FRIDAY 12th NOVEMBER

9:30 Opening: Angela Hobart (London University Goldsmith College and UCL / director of the Centro Incontri Umani)

9:45 Introduction to the programme
Pedram Khosronejad (Department of Social Anthropology, University of St Andrews, Scotland)
Thierry Zarcone (CNRS – GSRL, Paris)

Session I: Ambiguous sanctuaries and pilgrimages in the Mediterranean
Chair: Tadeusz Skorupski (School of Oriental and African Studies, University of London, UK)

10:00 Diogini Albera (CNRS – Aix-en-Provence, France)
Ambiguous sanctuaries in the Mediterranean

10:35 Yasushi Tonaga (Kyoto University, Japan)
Sanctity, pilgrimages and ambiguity in Islam

11:40 Pierre-Jean Luizard (GSRL, CNRS/EPHE, Paris)
Pharaonic reminiscences in Muslim saints pilgrimages in today’s Egypt: the case of two major mûled

12:15 Speakers’s panel – Questions and discussion

Session 2: Multi-faceted heritage pilgrimages and sanctuaries in Indo-Persian world
Chair: Diogini Albera (CNRS – Aix-en-Provence, France)

15:00 Pedram Khosronejad (Department of Social Anthropology, University of St Andrews, Scotland)
Battlefield pilgrimage in Iran: ambiguity of sacredness

15:35 Jürgen Wasim Frembgen (Staaliches Museum für Völkerkunde, München, Germany)
Betwixt and between: figures of ambiguity in the Sufi cult of Lal Sahbaz Qalandar in Pakistan

16:40 Thierry Zarcone (GSRL, CNRS/EPHE, Paris)
Syncretism and superimposition of Islam on Buddhism in the Pamir: mountain cult and saint veneration

17:15 – 18:00 Speakers’s panel – Questions and discussion

SATURDAY 13th NOVEMBER

Session 3: Shared and/or disputed pilgrimages and sanctuaries in China
Chair: Yasushi Tonaga (Kyoto University, Japan)

9:30 Tadeusz Skorupski (School of Oriental and African Studies, University of London, UK)
The Buddhist pilgrimages sites: understanding and resolving ambiguities

10:05 Isabelle Charleux (GSRL, CNRS/EPHE, Paris)
Chinese, Tibetan and Mongol Buddhists on Mount Wutai (China) from the eighteenth to the early twentieth century

11:00 Eloisa Concetti (Durham University, UK)
Saint cult among Hui Muslims in Popular Republic of China

11:35 – 12:10 Speakers’s panel – Questions and discussion

Session 4: Ambiguous pilgrimages in the Christian world
Chair: Jürgen Wasim Frembgen (Staaliches Museum für Völkerkunde, München, Germany)

15:00 Manoël Pénicaud (IDEMEC, University of Aix-en-Provence, France) The Seven Sleepers pilgrimage in Brittany. Ambiguity of a Christian-Muslim « heterotopia

15:35 Claudia Liebelt (University of Bayreuth, Germany) On Filipina domestic workers in the ‘Holy Land’, pilgrimages for a cause and sanctuaries as ambiguous zones of Contact

16:40 Angela Hobart (London University Goldsmith College and UCL / director of the Centro Incontri Umani)Monte Verita in Ascona. A pilgrimage site of paradoxes and contradictions

17:15 Speakers’s panel – Questions and discussion

18:00 General discussion and conclusion

All are welcome

– Additional academic information and details:
Dr P Khosronejad

Pk18@st-andrews.ac.uk

Journée d’étude : « Au-delà du consensus patrimonial. Anthropologie des résistances aux patrimonialisations »

Les 4 et 5 novembre 2010, se tiendra à la MMSH (Aix-en-Provence) la première journée d’étude du réseau des chercheurs  sur les patrimonialisations : « Au-delà du consensus patrimonial. Anthropologie des résistances aux patrimonialisations. Anthropologie des résistances aux patrimonialisations« .

Résumé :

Nous assistons à d’importants mouvements de mise en patrimoine portés par des institutions légitimées par le pouvoir politique. Une longue tradition scientifique a mis en avant le caractère « mécanique », institutionnel et consensuel de ces processus de constructions patrimoniales par les professionnels de la conservation, de la sauvegarde et de la médiation culturelle ou de la gestion des espaces naturels, en analysant leurs pratiques, leur vocabulaire et leurs représentations. Mais un mouvement critique récent des Heritage studies élargit l’approche de ce phénomène en se penchant sur les résistances et les oppositions que de tels processus peuvent susciter. L’image consensuelle du patrimoine en tant que richesse singulière et universelle à valoriser, telle que la véhicule l’Unesco en particulier, ne résiste pas toujours à l’examen des situations concrètes des conditions sociales et historiques de sa création. Cette première journée d’étude du réseau des chercheurs sur les patrimonialisations entend participer à ce questionnement renouvelant la question des patrimonialisations.

Programme :

Jeudi 4 novembre 2010

14h00 : Accueil/Introduction

Julien Bondaz, Cyril Isnart et Anaïs Leblon

14h15 : David Berliner – Université Libre de Bruxelles

Fabriquer du patrimoine en l’absence de consensus patrimonial. Un exemple au Laos

15h15 : Isabelle Mauz – Cémagref

La dimension temporelle dans le « charisme » des animaux. Patrimonialisation, dépatrimonialisation et repatrimonialisation du bouquetin des Alpes

16H30 : Julien Bondaz – Créa et Université Lumière Lyon II

Animaux et objets marrons. Résistances à la mise en exposition dans les zoos et les musées d’Afrique de l’Ouest

17h30 : Mise en perspective : Nathalie Heinich – CRAL et Lahic

Vendredi 5 novembre 2010

9h00 : Anaïs Leblon – Cemaf et Université de Provence (Aix-en-Provence)

Résistances pastorales et enjeux patrimoniaux. Les fêtes peules du yaaral et du degal comme « chef d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité » (Mali)

10h00 : Thomas Poméon – UMR Innovation-CIRAD et Université de Chapingo (Mexique)

De l’ordinaire au patrimoine : la qualification des fromages mexicains face à ses contradictions internes et aux résistances externes

11h15 : Olivier Givre – Créa et Université de Lyon II

Fictions et frictions patrimoniales. L’exemple du nestinarstvo (Bulgarie)

12h15 : Conclusion : Gaetano Ciarcia – Lahic, Cerce et Université de Montpellier

L’imaginaire consensuel du patrimoine à l’épreuve des inventaires

Organisation : Network of Researchers on Heritagisations

  • Julien Bondaz, Créa, Université Lyon II (Julien.Bondaz@univ-lyon2.fr)
  • Cyril Isnart, Cidehus, Universidade de Evora et Idemec, CNRS-Université de Provence (isnartc@gmail.com)
  • Anaïs Leblon, Cémaf, Université de Provence (anaisleblon@gmail.com)

Avec la participation et le soutien

  • du Cémaf (UMR 8171 Université Paris 1-CNRS-EPHE-Université de Provence),
  • du Cidehus-Universidade de Evora,
  • du Créa-Université de Lyon 2 (EA 3081),
  • de l’Ecole Doctorale « Espaces, cultures, Sociétés »-Université de Provence, de l’Idemec (UMR 6591, CNRS-Université de Provence),
  • du département du pilotage de la recherche du Ministère de la Culture.

« La maison d’Angela » au Journées Cinématographiques de Carthage 2010

Le film documentaire « La maison d’Angela » (26′) de Olfa Chakroun et Dionigi Albera est sélectionné pour les Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) fin octobre 2010.

Ancien bastion de Tunis, la Goulette a été peuplé non seulement par des Tunisiens, mais également par des Italiens, des Maltais, des Français et des Juifs de différentes origines. Pendant au moins un siècle, La Goulette a été marquée par un fort cosmopolitisme et par des relations intenses entre les diverses composantes de la population. Plusieurs formes d’échange ont touché même la vie religieuse.

Après l’indépendance, les habitants d’origine européenne et les Juifs tunisiens ont progressivement quitté La Goulette. Mais il en reste encore quelques-uns, qui ont choisi de ne pas partir.
Aujourd’hui la Goulette a profondément changé. Un nouvel urbanisme voit le jour et les  démolitions récentes ont bouleversé le vieux tissu urbain.

Ce film dresse le portrait d’Angela, une Tunisienne d’origine Sicilienne, naturalisée Française. Elle est née à La Goulette en 1936 et y a toujours vécu. En 2009, sa maison familiale est vouée à la démolition, mais elle y reste encore même si elle a déménagé ses meubles dans  un nouvel appartement.

Ses paroles retracent l’histoire de sa famille goulettoise depuis plusieurs générations, restituent la tonalité de la vie d’antan,  et révèlent le désarroi d’une vie simple meurtrie par des processus de transformation inexorables.

Un film de Olfa Chakroun et Dionigi Albera

Production : L’agence du film de Fethi Doghri

Conference: Old Routes, New Journeys. Gender, Nation and Religious Diversity at European Pilgrimage Sites

Dionigi Albera participera au colloque « Old Routes, New Journeys. Gender, Nation and Religious Diversity at European Pilgrimage Sites » à l’Université de Radboud, Nijmegen, Pays-Bas, du 1er au 3 juillet 2010.

Programme :
Friday July 2, 2010.

Chair: Henk Driessen
9.00 – 9.15  Willy Jansen. Welcome

9.15-10.00 Willy Jansen: Old Routes, New jouneys. Gender, nation and religious diversity at
European pilgrimage sites. An Introduction.
Discussants: Lawrence Taylor, John Eade, group

10.00 – 10.45  Lawrence Taylor. Pilgrimage, Moral Geography, and Contemporary Religion.
Discussants: Ellen Badone, Dionigi Albera, group

Chair: Ellen Badone
11.15-12.00  John Eade: Home or away? Transnational migration and pilgrimage in
Britain.
Discussants: Catrien Notermans, Eric Venbrux, group

12.00-12.45  Catrien Notermans: Mary and transnational motherhood: African migrants on
pilgrimage to our lady of Lourdes in France.
Discussants: John Eade, Anna Fedele, group

13.00-14.15 Lunch and Garden walk

Chair: Keith Egan
14.15-15.00   Lena Gemzöe: Big, strong and happy. Reimagining femininity on the way to
Compostela
Discussants: Henk Driessen, Judith Samson, group

Chair: John Eade
15.30-16.15   Anna Fedele: Gender, Sexuality and Religious Critique among Mary Magdalene
Pilgrims in Southern France.
Discussants: Willy Jansen, Lena Gemzöe, group

16.15-17.00 Judith Samson: New pro-life activities around the pilgrimage sites of the Black
Madonna of Częstochowa and the Queen of Roses in Heroldsbach
Discussants: Keith Egan, Ellen Badone, group

Saturday July 3, 2010.

Chair: Anna Fedele
9.00-9.45 Henk Driessen: Festivals of Moors and Christians: Celebrating the religious
frontier in Spain.
Discussants: Lawrence Taylor, Keith Egan, group

9.45-10.30 Dionigi Albera: The Virgin Mary, the sanctuary and the mosque. Interfaith

coexistence in a pilgrimage center.

Discussants: Willy Jansen, Henk Driessen, group
Chair: Judith Samson
11.00-11.45 Ellen Badone: Pardons, pilgrimage, and the (Re)construction of identities in
Brittany.
Discussants: Lena Gemzöe, Eric Venbrux, group

11.45-12.30 Brainstorm: New approaches in pilgrimage studies

Chair: Eric Venbrux
14.00-14.45 Keith Egan: Faith of our fathers, face of our mothers – Patrick and Mary in post-
Celtic Tiger Ireland.
Discussants: Catrien Notermans, Dionigi Albera, group

14.45-15.30 Eric Venbrux: A Miraculous Medal to Save Europe?
Discussants: Judith Samson Anna Fedele, group

Chair: Lawrence Taylor
15.45-16.30 General discussion. Publication arrangements.

E-mail: soeterbeeck@fb.ru.nl
Website: http://www.ru.nl/soeterbeeck/

Mémoires, patrimoines et politiques: quand l’histoire s’en mêle

L’ANR Imasud et le programme 4 de l’UMR 6570 TELEMME , « Mobilités des mémoires » organisent leurs rencontres d’été les 24 et 25 juin 2010 à la MMSH (Aix-en-Provence, salle PAF)

PROG ANR 24 – 25 juin2010

Les échelles de la Méditerranée XIXe-XXIe siècle

Un premier ouvrage collectif est à paraître en mai aux éditions Actes-Sud

Voir  la présentation de l’ouvrage :

Echelles de la mémoire

Sous la direction de Maryline Crivello, coordonné par Karine-Larissa  Basset, Dimitri Nicolaïdis et Ouriana Polycandrioti.

ACTES SUD/MMSH, 2010

Choreography of Sacred Space: State, Religion and Conflict Resolution

Dionigi Albera participera au colloque « Choreography of Sacred Space: State, Religion and Conflict Resolution » à l’Université de Boğaziçi à Istanbul, les 6 et 7 mai 2010.

Programme :

Thursday May 6th

14:00:  Greetings & Opening Remarks:  Professor Yesim Arat, Vice Rector for Academic Affairs

14:30 – 18:00 Theoretical and Comparative Perspectives,

Chair, Karen Barkey

Glenn Bowman, Comparative Perspectives on the Balkans and the Middle East

Anna Bigelow, Sacred Memories, Plural Realities: Remembering and Producing Shared Sacred Spaces

Dionigi Albera, Religious antagonism and shared sanctuaries in Algeria

Mete Hatay, Identity, Ethnic Conflict and Conflicted Heritage in Cyprus

Friday, May 7th

9:00 – 11:15 Anatolia

Chair, Osman Kavala

Robert Hayden, The Byzantine Mosque at Trilye: A Processual Analysis of Dominance, Sharing, Transformation and Tolerance

Rabia Harmanshah, Secularizing the Unsecularizable: A comparative study of the Haci Bektash Veli and the Mevlana Museums in Turkey

Zerrin Ozlem Biner, Re-consolidating the borders between self and other and between self and the state: Ethnographic explorations of past memories and present struggles between Syrian Christians and Kurds at the margins of contemporary Turkey

Tork Dalalyan, Kurds and the Armenians in Eastern Anatolia

11:30 – 13:00 Balkans

Chair, Arzu Ozturkmen

Tijana Krstic, The Ambiguous Politics of “Ambiguous Sanctuaries”: F. Hasluck and Historiography on Syncretism and Conversion to Islam in 15th – and 16th-century Ottoman Empire

Tolga Esmer, A Rebel, a Saint, and a Contested Shrine: The Türbe of the 16th
Century Sheikh Bali Efendi

14:45-16:45 Palestine/Israel

Chair, Elazar Barkan

Wendy Pullan, At the Boundaries of the Sacred, the Reinvention of Everyday Life in Jerusalem’s Al-Wad Street

Rassem Khamaisi, Conflict over Holy Sites in the City: Symptoms of the Conflict in Nature, Images and Type of the City

17:00 – 18:00 Roundtable Discussion

Méditerranée et Anthropologie Publications

LA MEDITERRANEE DES ANTHROPOLOGUES. Fractures, filiations,contiguïtés

L’atelier méditerranéen, ed. Maisonneuve et Larose, 2006

Dionigi Albera et Mohammed Tozy, Idemec, MMSH

Lieu d’échanges et de conflits, de circulation et de confrontation des hommes, des biens, des savoir-faire, des langues et des idées, la Méditerranée invite à la comparaison des espaces, des temps, des pratiques. Son histoire, faite d’expériences à mettre au jour, incite à mesurer échecs et succès et à apprécier la part de la réalité, de l’utopie, du désenchantement et des anticipations fondatrices. Ce livre se propose de poser quelques jalons pour une exploration de la Méditerranée des anthropologues. Il parcourt l’investissement de l’espace méditerranéen de la part de chercheurs américains, anglais et français. Il suit le développement d’un champ anthropologique dans plusieurs pays du pourtour méditerranéen en pointant un ensemble de convergences, mais aussi un certain nombre de dissonances. Il interroge enfin le noeud du rapport entre chercheurs autochtones et anthropologues étrangers. Le parcours effectué est au ras du sol : il privilégie les dimensions du vécu et de la pratique. Le but de ce travail n’est pas de clore un inventaire mais d’entamer un débat. Une démarche de longue haleine est nécessaire si l’on veut construire les conditions de parité dans la communication et transcender aussi bien les asymétries entre centre et périphérie dans la géographie symbolique de la discipline que les tendances au repli des traditions anthropologiques nationales.

RELIGIONS TRAVERSEES. Lieux saints partagés entre musulmans, chrétiens et juifs en Méditerranée

Actes Sud, 2009

Dionigi Albera et Maria Couroucli

Ce livre fait découvrir un phénomène religieux très présent en Méditerranée et pourtant encore fort peu connu: la fréquentation des mêmes sanctuaires par des fidèles appartenant à des groupes confessionnels différents.
La mixité, cette aberration pour tout intégrisme, s’avère être un phénomène traditionnel, surtout dans les régions orientales du Bassin, là où les populations ont su s’adapter depuis de nombreux siècles à une vie politique et religieuse instable. Loin d’être des ensembles monolithiques, les religions apparaissent en effet « traversées ». Ce livre en est une illustration.

Publications Actes Sud,

http://www.actes-sud.fr/ficheisbn.php?isbn=9782742782680

Imaginaires des Suds et médias en Méditerranée Publications

TELEVISION ET MEDITERRANEE. Généalogies d’un regard, « Médias en actes », Ina-L’harmattan, 2008.

Ss dir. , Bernard Cousin et Maryline Crivello sont historiens, spécialistes de l’image et des représentations, à l’Université de Provence. Ils présentent ici un ouvrage collectif, issu d’un colloque qu’ils ont organisé à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-en-Provence, et auquel ont participé une quinzaine d’auteurs : historiens, sociologues et professionnels de l’audiovisuel.

14391    La Méditerranée, au-delà de la vision idéale d’une mer intérieure qui relie les rivages et les civilisations, est avant tout un problème pour les sciences sociales. Dans le bassin méditerranéen où s’affrontent des processus d’intégration et de segmentation, le questionnement concernant le rôle des télévisions reste entier. Comment participent-elles à la construction d’identités nationales, à la diffusion d’héritages ou à la perception de conflits ? Ce livre constitue un essai de premières réponses, à partir de plusieurs pistes de recherche : les héritages mémoriels de l’imaginaire méditerranéen, les constructions institutionnelles de l’espace télévisuel en Europe et dans l’arc méditerranéen, le traitement des conflits et la mise en exergue des documentaires sur les migrations en Méditerranée. Cet ouvrage débute par deux approches générales, l’une sur les temps télévisuels, l’autre sur les représentations méditerranéennes, puis met l’accent sur la construction mémorielle des imaginaires politiques et culturels à partir d’analyses internes de corpus constitués et en liaison avec les outils de l’Inathèque de France. Il offre également quelques entrées sur le monde professionnel dans leur participation à un espace télévisuel de coopération.

Publications de L’INA, Collection « Médias en actes », http://www.ina-entreprise.com/observatoire-medias/publications/index.html?pdt=1660

LES MEDIAS EN MEDITERRANEE. Nouveaux médias, monde arabe et relations internationales


Ss-dir. Khadija Mohsen-Finan, coll. « Etudes méditerranéennes », Actes Sud, 2009.

medias-actes-sud3   Depuis les années 1990, la généralisation des télévisions satellitaires et l’avènement d’Internet ont bouleversé le paysage médiatique et contribué à une modification profonde du rapport entre les populations et l’information. Désormais acteurs politiques à part entière, les médias entretiennent des liens à la fois conflictuels et ambigus avec les différents pouvoirs – politique, judiciaire, religieux, financier… – et pèsent directement sur les relations internationales.
Interrogeant l’histoire, multipliant les approches et les exemples – de l’Italie au Liban, de l’analyse de la sociologie du Web au traitement médiatique du conflit israélo-palestinien -, sondant l’évolution des imaginaires politiques et religieux, cet ouvrage se propose de mieux situer la place et le rôle des médias dans les sociétés méditerranéennes, et singulièrement dans les pays arabes.
Loin des amalgames et des raccourcis abusifs, ce livre offre des éléments précieux pour appréhender une réalité nouvelle et complexe.