Migrations, identité et modernité au Maghreb

 

Colloque d'Essaouira

 

Colloque international organisé à Essaouira les18,19 et 20 mars 2010 autour des questions des mobilités et des mémoires juives au Maghreb aux périodes modernes et contemporaines.

Voir le site consacré à la manifestation :

http://sites.google.com/site/migrationsidentitemodernite/

Construire l’espace audiovisuel en Méditerranée

E-Dossier : Construire l’espace audiovisuel en Méditerranée (INA)

« Mare Nostrum », berceau de nos civilisations. En ce début de XXIe siècle, la Méditerranée réunit autour de ses rives une mosaïque de pays et de cultures qui n’arrivent pas toujours à dialoguer, entre Nord et Sud, entre Sud et Sud. Dans ce contexte complexe et contrasté, la circulation des images d’une rive à l’autre devrait jouer un rôle important dans le dialogue interculturel, le partage d’un riche héritage commun. Force est de constater que cet espace audiovisuel euro-méditerranéen, qui représente un « marché » de 700 millions de téléspectateurs avec l’ensemble des pays de l’Union européenne, est fragmenté et déséquilibré. Il existe néanmoins des raisons d’espérer, dans la mesure où de nombreux acteurs, professionnels (diffuseurs, producteurs, organismes) et politiques (Commission européenne, Union pour la Méditerranée) impulsent des actions multilatérales. Un certain nombre de projets voient le jour, en termes de coproduction d’œuvres, de formation, d’archives audiovisuelles, voire de chaîne de télévision commune ; sans oublier les réseaux de chercheurs. À l’heure des défis de la mondialisation, la construction plus vigoureuse d’une véritable « méditerranéité audiovisuelle » pourrait ouvrir des horizons nouveaux, tant culturels qu’économiques. (Avril 2010)

Regarder la guerre

La pensée de midi – numéro 9 ,

Extrait de « Regarder la guerre. Fragments d’Histoire »

Maryline Crivello, Université de Provence – MMSH

Jean-Claude Coutausse, La guerre du Golfe

Deux cents ans de visions différentiées de la guerre construisent aujourd’hui notre regard. Parmi les modes de représentation visuelle des affrontements, l’art pictural puis cinématographique a souvent fait appel à un imaginaire épique et à une mise en scène héroïque. La photographie, conjuguée aux dessins de magazines illustrés jusqu’à la fin de Grande Guerre, et intégrée au monde naissant du journalisme, est devenue technique d’une activité à part entière : le reportage. En effet, les changements techniques, qui transforment les matériaux, les supports, les formats, les processus de fabrication et d’impression, le nombre d’images à disposition d’une société, sont à lier indissociablement à l’histoire des cultures du regard. Se posent alors les questions du statut et des usages de l’image comme celles de leur réception et de leur impact dans la formation des opinions. Peut-on, par exemple, opposer figuration de la guerre à posteriori – ou « imaginaire » de la guerre – et  information visuelle de la guerre -ou restitution d’une « réalité » – ? Comment comparer le regard des visiteurs parisiens qui découvrent en juin 1837 la galerie des Batailles dans Versailles transformé en musée, au notre, assailli chaque jour par les images de la presse écrite et télévisuelle, images des événements à chaud, faisant irruption dans notre intimité ?

Films d’amateurs et de famille – Mémoires partagées

alger3-16ptt Crédits photographiques : Cinémémoire

L’ANR Imasud apporte une aide scientifique au projet de l’association « Cinémémoire » intitulé  Mémoires partagées : Algérie-France

http://cinememoire.net/index.php/memoires-partagees

Les arts de la couleur en Grèce ancienne … et ailleurs, Athènes

Les arts de la couleur en Grèce ancienne … et ailleurs

Colloque international
Athènes, 23 – 25 avril 2009

Organisation : École française d’Athènes

Responsable scientifique : Philippe JOCKEY

Avec le concours de :
Agence Nationale de la Recherche / IMASUD
Centre Camille Jullian / CNRS-Université de Provence
Centre de recherche et de restauration des Musées de France

Programme