Radio Suisse Romande : “La place Jamâa Lafna (Patrimoine de l’humanité)”, avec Abdelmajid Arrif

En février 2011, à Marrakech, David Collin tendait son micro pour “Babylone” à Abdelmajid Arrif, ethnologue marocain, chercheur à Aix-en-Provence (Maison méditerranéenne des sciences de l’homme), afin d’évoquer le patrimoine oral de la Place Jamâa Lafna, devenu en l’an 2000, patrimoine mondial de l’humanité sous l’égide de l’UNESCO.

La diffusion de cet entretien (le mardi 10 mai 2011) réalisé dans un restaurant de la place, prend aujourd’hui une signification particulière, quelques jours après l’attentat perpétré dans un café voisin, et qui a fait 17 morts.

Une triste coïncidence qui interroge, du coup, le poids symbolique visé dans cet acte terroriste : celui d’une culture ancestrale traditionnelle, porteuse d’échanges et de rencontres véritables, que de nombreux touristes du monde entier visitent, fascinés par ce lieu unique.

Précédant l’entretien d’Abdelmajid Arrif, celui de Mustapha Laarissa, professeur de philosophie à l’Université de Marrakech, rencontré en 2006 et en 2011 sur le même lieu, et qui fait le lien entre le lieu sacré (la Koutoubia) et le lieu profane que représente la place, entre deux hauts-lieux culturels et symboliques de Marrakech.

Une émission d’une heure de David Collin